Ecole Pressoir-Prompt Classe de CM2



 

1,2,3 soleil !

 

 

 

 

 

 

 

« Sophie s’est présentée à moi un jour de juin. Elle m’a expliquée son projet, montré ses clichés. Elle recherchait une classe pour travailler, à la rentrée scolaire suivante, avec des enfants, dans et hors de l’école, sur le thème de la vie sur la Nationale 7.

 

 

 

J’ai tout de suite accepté son offre. Pour moi, c’était une opportunité formidable de proposer à mes élèves de rencontrer et d’échanger avec un artiste. Tout comme Sophie, je cherchais à mettre en valeur mes élèves, leur vie, leur quartier. Sophie est venue en classe. Elle a rencontré les élèves, leur a raconté son métier, son projet, son travail d’artiste...

 

 

 

Au départ, l’idée était de faire raconter aux enfants leur vision de la ville mais aussi leur famille et leurs origines. Sophie est venue plusieurs fois en classe, elle a pris du temps avec chacun des enfants et a su les mettre en confiance pour qu’ils acceptent de se livrer devant l’objectif, de dépasser leur timidité et leur gêne. Toutes les photos ont été projetées et chaque enfant a choisi le portrait qu’il souhaitait. Ce moment a été riche : chacun s’est exprimé sur les photos des camarades, a justifié son point de vue. Ce temps était très constructif car c’est à cet instant que les enfants ont accepté réellement le regard des autres sur leur image. Quand nous avons reçu les tirages, en grand format, ils se sont tous trouvés beaux. Ils ont pris conscience de la différence entre une photographie familiale et le travail d’un artiste.

 

 

 

Avant d’entamer le travail plastique, les élèves ont étudié en classe différentes œuvres d’art car Sophie souhaitait vraiment que les enfants associent différents matériaux pour se mettre en scène. Quand la phase de réalisation plastique a débuté, Sophie et moi nous sommes rendues compte que les élèves ne souhaitaient pas raconter leur ville mais se raconter eux-mêmes. En effet, ils ne voulaient pas mettre en avant leur quartier, leur famille, leurs origines, leur histoire mais faire la lumière sur un trait de leur personnalité ou une de leur passion.

 

 

 

Sophie, comme moi, avons vraiment perçu, chez les enfants ce besoin d’être mis en valeur. Durant plusieurs séances, les enfants ont fait des essais, dessiné, coupé, collé, peint... Nous les avons laissés libres, tant dans le choix des matériaux que des couleurs. Sophie est venue assister à plusieurs séances en classe. Elle, comme moi, n’avons rien imposé. Nous avons simplement mis en confiance les enfants qui n’osaient pas. Lorsque toutes les compositions ont été terminées, chaque enfant s’est senti fier de son travail et satisfait de l’image qu’il donnait de lui dans cette œuvre. C’est alors que Sophie et moi avons su que notre objectif était atteint.

 

 

 

Je remercie Sophie de nous avoir choisi pour ce projet. Je la remercie aussi pour la patience dont elle a fait preuve, pour la confiance qu’elle a eue en mes élèves. Au-delà du travail réalisé, ce projet est avant tout une aventure humaine, l’histoire d’une rencontre, de chemins croisés entre des enfants en quête de reconnaissance et d’une artiste. »

 

 

 

Madame Rivière, professeure des écoles

 

 

 

 

 

Rue Saint-Spire, Extérieur

91100CORBEIL-ESSONNES

(Du 6 Avril au 20 Mai 2018)